Chemin sauvage

Votre
parcours

destination.png

Parcours MRC
(Parcours Maladie Rénale Chronique)

Prévenir, ralentir et anticiper sont les objectifs majeurs de cette étape. Autonomiser le patient ainsi que son entourage permet d’impliquer le patient dans la décision initiale et nous donne les moyens de mieux assurer l’acceptation et le vécu de la pathologie.
 

C’est avant tout une démarche pluridisciplinaire qui intègre les professionnels suivants : le néphrologue référent, le médecin traitant, une infirmière dédiée et formée, la diététicienne et si besoin un support psychologique ou une mise en contact pour une assistance sociale.
 

La greffe et l’ensemble des techniques d’épuration sont ensuite proposés.

La prise en charge à domicile et l’épuration extra-rénale (EER) en centre permettent d’élargir l’offre de soins.

 

Notre objectif est de construire ce parcours MRC en s’appuyant sur notre expérience afin de répondre au mieux aux attentes des patients.

kidney.png

La greffe

Rendre accessible la transplantation
est un objectif majeur de notre prise en charge.

La greffe ou transplantation est un traitement qui augmente la qualité de vie. Elle commence par un bilan pré-greffe qui permet d’évaluer la capacité du corps à accueillir un greffon. Si le retour du bilan est positif, le patient est inscrit sur une liste d’attente. La greffe reste un traitement de choix ainsi nombreux sont les patients à l'attendre ce qui explique un délai relativement long.

En ce sens, il est intéressant d’effectuer un bilan pré-greffe très tôt dans la prise en charge. Après la greffe, une rigueur est indispensable dans le suivi médical et la prise du traitement afin de retrouver son autonomie, sa qualité de vie et sa longévité.

À l’ATUP-C, nous proposons des rencontres avec des patients, anciennement dialysés, greffés.

OLIVES-DROIT.png
Atup-c-dialyse-marseille-provence-corse-
workflow.png

Projet personnalisé de soins

La prise en charge pluridisciplinaire permet d’établir, en accord avec le patient, un projet de soin individuel qui sera propre à chacun. De ce projet découlent les différents axes de la prise en charge. Il sera régulièrement réévalué et réadapté à tous les stades de la prise en charge du patient et individualisé pour chacun.

dialysis.png

Les modalités de dialyse

L’hémodialyse 

Cette technique se base sur un échange entre le sang du patient et une solution de dialyse au travers d’un filtre appelé l’hémodialyseur. La durée et la fréquence des séances sont variables d’un patient à l’autre. Il existe différentes modalités d’accueil :

pharmacy.png
health-clinic (1).png
house.png

En unité de dialyse médicalisée (UDM) sont accueillis les patients qui ne nécessitent pas une présence médicale continue tout au long de la séance. Le médecin néphrologue assure au minimum une visite hebdomadaire et l’infirmière est présente pendant toute la durée de la séance. L’ATUP-C dispose d’une UDM dans les centres de Marseille – Borde et d’Aléria (Corse).

 

En unité d’autodialyse (UAD) sont accueillis les patients qui sont partiellement voire complètement autonomes. L’infirmière reste présente pendant toute la durée de la séance pour assister chacun, en fonction des besoins et dans la réalisation de certains gestes. Le médecin néphrologue effectue des visites régulières sur site pour assurer le suivi et reste joignable à tout moment. L’ATUP-C dispose de 4 centres d’UAD : Martigues, Vitrolles, Marseille - Malpassé, Aléria (Corse).

 

L’hémodialyse à domicile est proposée aux patients très autonomes qui seront capables, au terme d’une période de formation, d’assumer au quotidien tous les gestes nécessaires à leur traitement. Cette modalité requiert la présence d’une tierce personne pendant le déroulement de la séance. L’unité de formation à l’hémodialyse à domicile se situe dans le centre de Marseille – Borde. Des visites mensuelles sont systématiquement organisées dans le cadre du suivi médical et paramédical.

OLIVES-DROIT.png

La dialyse péritonéale

Cette technique utilise le péritoine, membrane située dans l’abdomen. Le péritoine va permettre les échanges entre le liquide appelé dialysat et le sang. Cette modalité de dialyse s’effectue à domicile par le patient lui-même après une courte période de formation ou par une tierce personne (aidants ou infirmiers libéraux formés). Des visites mensuelles sont systématiquement organisées pour le suivi médical et paramédical.

 
salad.png

Deux diététiciennes sont disponibles pour accompagner les patients à tous les stades de l’insuffisance rénale. Avant le stade de la dialyse, elles donneront des conseils de prévention. Lors des séances de dialyse, elles soutiendront chaque patient dans l’adaptation du régime alimentaire à leur vie quotidienne, leurs spécificités et leurs besoins. Lors d’un projet de greffe, elles aideront les patients à appréhender le surpoids ou la gestion du diabète. Elles entretiennent aussi un lien étroit avec l’entourage et se rendent disponibles pour apporter aides et conseils aux aidants.

autism.png

Prise en charge psychologique

Une psychologue est présente pour accompagner les patients et leurs entourages. Elle aidera à trouver les ressources nécessaires pour s’adapter à la maladie rénale et à toutes autres situations délicates. Elle assure une consultation lors des séances de dialyse et reste disponible sur demande.

Prise en charge diététique